accountant-1238598_1920

Apprenez les bases de l’estimation gratuite d’un bien immobilier

Vous êtes sur le point de vendre votre bien ou vous souhaitez simplement connaître la valeur de votre bien. Vous regardez les annonces sur internet ou celles qui sont affichées sur les vitrines des agences. Mais, connaissez-vous vraiment les bases de l’estimation gratuite d’un bien immobilier ?Avec l’office du mail à Rennes apprenez les deux méthodes d’estimation les plus utilisées et les sources vous permettant d’obtenir des informations sur les prix.

La méthode la plus utilisée en matière d’estimation gratuite d’un bien immobilier

La méthode d’estimation gratuite d’un bien immobilier la plus utilisée est la méthode par comparaison. Elle consiste à évaluer un bien en se référant au marché immobilier pour des biens présentant des caractéristiques et une localisation comparables ou similaires à celle du bien à estimer.

Plusieurs critères de comparaison doivent être pris en compte. Selon Nicolas Gautier, notaire à Rennes, les principaux critères sont la nature du bien, la localisation, la surface et l’année de construction. Par exemple, un appartement dans une ville vaudra moins que si ce même appartement était placé ailleurs.

Il faut prendre en compte la surface. Ia surface s’entend de la surface habitable. Les endroits dans lesquels on séjourne. Par exemple, le salon, les chambres, la cuisine ou la salle d’eau sont à prendre en compte pour le calcul de la surface.

Quand la comparaison est réalisée, l’estimation peut toujours être modulée à la hausse, comme à la baisse en fonction de différents éléments. Par exemple, une maison possède une chambre et une salle d’eau au rez-de-chaussée. Les clients recherchent ce type de bien. Si c’est un bien rare sur le secteur, vous pouvez moduler légèrement à la hausse. Par contre, si le bien est en mauvais état, l’estimation immobilière sera revue à la baisse (https://officedumail-notaires.fr/estimation-immobiliere-gratuite-a-rennes/).

La méthode par capitalisation moins utilisée lors d’une estimation immobilière gratuite

Avec cette méthode, il convient de trouver la valeur du bien à partir de sa valeur locative ou du loyer. Cette méthode peut être utilisée efficacement lorsque le bien est loué. L’estimation immobilière gratuite ne se fonde jamais exclusivement sur la méthode par capitalisation. Elle peut servir à moduler la méthode par comparaison.

La formule utilisée est la suivante : loyer annuel/taux de capitalisation. Le taux de capitalisation est l’inverse de la durée de retour sur investissement.

Le plus compliqué est de trouver le taux de capitalisation. Plus la surface du bien est importante, plus le bien est localisé dans un endroit valorisé, plus le taux de capitalisation sera faible.  En général, un tel bien est onéreux et le retour sur investissement est donc plus long. Le taux de capitalisation varie généralemt entre 1 et 7 %.

Par exemple, un bien standard se situe en secteur périphérique de ville. Le bien est loué 650 € par mois. On retient un taux de capitalisation de 6,66 %. Il convient de calculer le loyer annuel : 650 x 12 = 7800. Puis, on applique le taux de capitalisation : 7800/6,66% = 117 117 €.

Les sources d’information utilisée dans une estimation immobilière gratuite

Contrairement à un professionnel, vous n’avez pas l’habitude de réaliser des estimations immobilières gratuites. Vous pouvez utiliser les annonces affichées sur les vitrines ou les sites d’annonces immobilières comme celui de l’office du mail à Rennes (https://immo.officedumail-notaires.fr). Certains sites proposent également des prix au m² par quartier. Ces sites sont intéressants à condition de recouper les informations.

Les notaires sont à même de connaître les prix. Ils mettent à disposition du public des statistiques. Vous pouvez les trouver sur le site Perval. Les statistiques ne sont pas détaillées. Selon Nicolas Gautier, notaire à Rennes, elles constituent un point de comparaison intéressant.

Lorsqu’un notaire reçoit un compromis de vente, il doit généralement en informer la mairie. C’est pourquoi les mairies sont informées de la plupart des prix de vente se pratiquant dans la commune. Vous pouvez vous adresser au service de l’urbanisme. Ce service n’est pas tenu de vous transmettre les renseignements.

Enfin, l’Administration Fiscale connaît absolument tous les prix de vente qui se pratiquent en France. Tout simplement parce que les ventes entraînent la perception d’impôts. Il s’agit des droits de mutation que le notaire est chargé de percevoir pour le compte de l’Etat. L’Administration met à disposition du public des statistiques partielles sur le sitepatrim.