Les points à retenir sur l’utilisation du crédit à la consommation sans justificatif

Le crédit financier demeure aujourd’hui un élément essentiel pour perfectionner le cadre de vie de chacun. Les prêts à la consommation, incluant les prêts personnels, étaient auparavant accompagnés d’une obligation de présentation d’une justification d’utilisation. Continuer la lecture de Les points à retenir sur l’utilisation du crédit à la consommation sans justificatif

Conseils pour lancer un nouveau produit

Il va sans dire que le lancement d’un nouveau produit constitue l’une des principales stratégies de croissance de toute entreprise. Cet exercice n’est pas facile et il faut tout mettre en œuvre pour maximiser ses chances de réussite.

Bien orchestrer le lancement

Le lancement de produit doit être un réel événement dans l’entreprise durant lequel tous les services prennent part. Le chef d’orchestre qui pourrait être le dirigeant lui-même ou un directeur d’un département dédié, devra constituer l’équipe de lancement. Il aura pour rôles de coordonner les tâches de tout un chacun et de motiver les troupes. Il faut se mettre d’accord sur les objectifs du lancement, entre autres combien de produit à vendre en combien de temps. Pour cela, il faut aussi se doter d’indicateurs de mesures comme le chiffre d’affaires généré, le nombre de nouveaux produits vendus, à fixer durant une période prédéfinie.

Construire la proposition de valeur, cerner ses avantages uniques, persévérer

Pour se démarquer de ses concurrents, il faut savoir lister les points forts de son nouveau produit ou service, les points qui les différencient de ceux qui existent déjà chez les concurrents. On peut y définir quelques avantages uniques comme la fonctionnalité, le prix avantageux, la facilité d’utilisation, le design, la solidité… Ces avantages doivent répondre aux besoins des clients existants ou des prospects à venir. Pour convaincre les acheteurs potentiels, on doit savoir expliquer ses différences, en présenter les bénéfices pour les valoriser. Pour les usages, il faut mettre en avant les côtés qui sont vraiment originaux. Les bénéfices doivent être présentés par de gains concrets, illustrés par des chiffres. En matière de lancement de produit, il ne faut pas s’attendre à de fortes ventes dans l’immédiat. Cependant, les jours de lancement permettent de se constituer un portefeuille de prospects, qu’on pourrait rappeler plus tard. Ceux qui ont éprouvé des intérêts poussés pour le produit sont à contacter rapidement, pour les transformer en clients. Pour les prospects qui ne sont pas encore ou pas du tout emballés, il faut développer des actions à court ou à moyen terme pour les amener à opter pour le produit, quand ils passeront à l’acte d’achat. La proposition d’un échantillon gratuit ou une période d’essai de quelques jours seraient des stratégies efficaces. Même si le lancement de produit n’a pas porté les fruits espérés, il faut toujours persévérer et cerner les points sur lesquels l’action n’a pas pu être efficace et corriger le tir par la suite.

Conseils pour effectuer un business plan

Un business plan se situe à mi-chemin entre un document marketing et un document financier. Très important, il doit être conçu par le promoteur d’entreprise qui veut mettre en place une activité économique ou effectuer un remaniement à fond de celle-ci.

Les objectifs d’un bon business plan

Généralement, un business plan présente un projet d’activité ou un projet d’entreprise, pour lui donner toutes les chances de réussir. Le premier objectif d’un business plan est de convaincre des investisseurs pour que ceux-ci financent le projet d’entreprise. Le business plan sert également d’outil de pilotage de l’activité, pour le porteur ou le créateur de projet lui-même. Stratégique, opérationnel et financier, il est un outil clé permettant le développement de l’activité d’une entreprise.

Le contenu d’un business plan digne de ce nom

Un business plan doit savoir apporter des informations nettes, claires et précises des caractéristiques de l’offre de biens et services. Il y sera mentionné les ressources matérielles, financières et humaines nécessaires ainsi que des façons dont elles seront utilisées. Quelques points seront mis en exergue, à commencer par la description générale du projet d’entreprise et les différentes modalités d’exécution. Egalement, l’étude du marché, la situation prévisionnelle d’exploitation comme les différents états financiers, l’inventaire des ressources à utiliser… Dans la pratique, un bon business plan doit être simple, précis et compréhensif. Il doit être parfaitement adapté à l’objet social du projet de l’entreprise. Après sa lecture, on doit avoir une vision claire des biens, services et prestations proposés aux consommateurs, de cerner les éléments qui caractérisent le projet d’entreprise. Mais aussi, d’entrevoir les prévisions de rentabilité et de risque, et d’identifier tous les moyens nécessaires à son application. En établissant le business plan, il faut privilégier les compétences et expériences des ressources humaines, une analyse approfondie des données présentées et l’aspect qualitatif. Les chiffres présentés doivent être justifiés en disposant et en mentionnant les sources d’informations, pour plus de crédibilité auprès des destinataires. Comportant un planning détaillé de l’exécution du projet, le business plan doit présenter son analyse concurrentielle et sa stratégie commerciale. Si on ne sait pas le concevoir ou l’élaborer, vaut mieux se rapprocher des professionnels en la matière, comme un expert comptable, par exemple. En effet, l’entreprise sera jugée à travers ce document et la moindre erreur ou le signe d’amateurisme dans celui-ci pourrait faire fuir les éventuels investisseurs. D’où la pertinence d’un document bien pensé et bien réalisé tant sur le fond que sur la forme.