Conseils pour effectuer un business plan

Un business plan se situe à mi-chemin entre un document marketing et un document financier. Très important, il doit être conçu par le promoteur d’entreprise qui veut mettre en place une activité économique ou effectuer un remaniement à fond de celle-ci.

Les objectifs d’un bon business plan

Généralement, un business plan présente un projet d’activité ou un projet d’entreprise, pour lui donner toutes les chances de réussir. Le premier objectif d’un business plan est de convaincre des investisseurs pour que ceux-ci financent le projet d’entreprise. Le business plan sert également d’outil de pilotage de l’activité, pour le porteur ou le créateur de projet lui-même. Stratégique, opérationnel et financier, il est un outil clé permettant le développement de l’activité d’une entreprise.

Le contenu d’un business plan digne de ce nom

Un business plan doit savoir apporter des informations nettes, claires et précises des caractéristiques de l’offre de biens et services. Il y sera mentionné les ressources matérielles, financières et humaines nécessaires ainsi que des façons dont elles seront utilisées. Quelques points seront mis en exergue, à commencer par la description générale du projet d’entreprise et les différentes modalités d’exécution. Egalement, l’étude du marché, la situation prévisionnelle d’exploitation comme les différents états financiers, l’inventaire des ressources à utiliser… Dans la pratique, un bon business plan doit être simple, précis et compréhensif. Il doit être parfaitement adapté à l’objet social du projet de l’entreprise. Après sa lecture, on doit avoir une vision claire des biens, services et prestations proposés aux consommateurs, de cerner les éléments qui caractérisent le projet d’entreprise. Mais aussi, d’entrevoir les prévisions de rentabilité et de risque, et d’identifier tous les moyens nécessaires à son application. En établissant le business plan, il faut privilégier les compétences et expériences des ressources humaines, une analyse approfondie des données présentées et l’aspect qualitatif. Les chiffres présentés doivent être justifiés en disposant et en mentionnant les sources d’informations, pour plus de crédibilité auprès des destinataires. Comportant un planning détaillé de l’exécution du projet, le business plan doit présenter son analyse concurrentielle et sa stratégie commerciale. Si on ne sait pas le concevoir ou l’élaborer, vaut mieux se rapprocher des professionnels en la matière, comme un expert comptable, par exemple. En effet, l’entreprise sera jugée à travers ce document et la moindre erreur ou le signe d’amateurisme dans celui-ci pourrait faire fuir les éventuels investisseurs. D’où la pertinence d’un document bien pensé et bien réalisé tant sur le fond que sur la forme.

Comment obtenir un rachat de crédit ?

Prendre la décision d’opter pour un rachat de crédit à la consommation ou autre, est un choix raisonné pour vivre une situation financière saine. Pour maximiser les chances d’acceptation de son dossier, quelques conseils sont à suivre.

Bien préparer votre dossier

C’est une évidence, qu’on fasse une demande de rachat de crédit à la consommation en ligne ou dans une agence bancaire, le dossier doit être bien complet. Ainsi, il faut préciser l’ensemble des crédits à la consommation qu’on souhaite faire racheter. Il faut également faire mention de tous les autres crédits en cours comme le crédit immobilier, le crédit personnel, les retards de paiement, les dettes familiales. Une règle à suivre, plus les informations sont claires et précises, plus vite le dossier sera traité. Pour les crédits à la consommation, les pièces justificatives requises sont les pièces d’identité sous forme de photocopies comme la carte nationale d’identité ou le passeport et un justificatif de domicile de moins de trois mois. On doit joindre au dossier l’ensemble des contrats des prêts, plus précisément les conditions générales de ces crédits, les tableaux d’amortissement des crédits personnels, les relevés récents des crédits renouvelables… D’autres justificatifs sont nécessaires comme les justificatifs de revenus. Pour les salariés, il faut fournir le dernier bulletin de salaire, le dernier avis d’imposition et le dernier relevé de votre compte bancaire. Les justificatifs de logement concernent l’acte de propriété ou l’acte d’achat, pour les propriétaires, et les trois dernières quittances du loyer, pour les locataires.

Bien choisir son intermédiaire dans le domaine du rachat de crédit

Lorsqu’on cherche un rachat de crédit à la consommation, plusieurs options sont possibles. On peut se tourner vers une banque ou un organisme de crédit classique. On peut également faire appel à un courtier en rachat de crédit. Son rôle consiste à évaluer le dossier, à maximiser son acceptabilité et le présenter aux organismes de rachat de crédit. Ainsi, il est mandaté pour trouver le meilleur organisme possible qui répond aux besoins de son client. Cet expert est à rémunérer et il faut ajouter ce coût supplémentaire au rachat. On peut aussi passer par un prêt entre particuliers pour faire le rachat de ses crédits. En France, seul Prêt d’Union est habilité par la banque de France pour la mise en relation des particuliers, qui sont à la recherche d’un crédit avec des particuliers. Pour ce faire, il faut passer par une simulation de rachat de crédit.