Construire une clôture : quelle méthode utiliser pour enfoncer des piquets en bois ?

Construire une clôture : quelle méthode utiliser pour enfoncer des piquets en bois ?

6 janvier 2021 Non Par Morel A.

Un projet de création de clôture commence par la pose de piquets à des intervalles choisies, qui vont délimiter une propriété de ses voisins. Les piquets peuvent être réalisés en divers matériaux, dont le bois fait partie des choix les plus courants. En ce qui concerne la pose de piquets, plusieurs étapes sont à suivre et les artisans peuvent utiliser un enfonce piquet pour gagner du temps.

Quelques éléments à prendre en compte avant d’enfoncer les piquets

Vous avez opté pour des piquets en bois ? Dans ce cas, il est important de choisir du bois de qualité et d’utiliser un traitement contre les moisissures, car le bois est très sensible à l’humidité et aux saisons pluvieuses. Pour éviter qu’il se détériore dans le temps, il est important d’adopter plusieurs bonnes pratiques. Il s’agit notamment d’observer le type de sol. En fonction de ses particularités, vous pouvez utiliser du gravier ou encore du béton pour stabiliser chaque piquet. Pour plus de précision dans vos démarches, il est possible d’utiliser un enfonce piquet.

Quels sont les bois les plus adaptés pour ces types de travaux ?

Etant donné que les piquets en bois resteront partiellement enterrés pendant de nombreuses années, il est important de choisir une essence robuste. Ce qui vous permettra d’éviter de le remplacer ou de refaire la clôture trop souvent. Lorsque vous choisissez le vendeur, privilégiez un acteur fiable, qui réalise un traitement efficace.

Les piquets les plus résistants sont réalisés en duramen ou en bois autoclave. Pour les piquets en duramen, il est possible d’utiliser du châtaignier, du bois d’if, du chêne ou certaines espèces de cèdres. Pour apporter plus de robustesse, certains piquets sont réalisés en bois autoclave. Ils sont composés d’une base en bois protégée par une couche d’aubier.

Quelles sont les étapes à suivre pour réussir la pose des piquets en bois ?

Une fois que vous ayez les matériaux et les outils nécessaires pour enfoncer les piquets, vous pouvez démarrer les travaux. Creusez plusieurs trous à des distances égales, que vous pouvez mesurer en fonction de la clôture que vous souhaitez faire. La profondeur idéale pour chaque trou doit être de minimum un tiers de la longueur du piquet. La largeur doit être suffisante pour pourvoir enfoncer le piquet, à moins que vous utilisiez du gravier. Dans ce dernier cas, le trou doit être deux fois plus épais que le piquet.

Si vous avez opté pour la pose au gravier, posez-le en bas du trou et tassez-le pour apporter plus de stabilité à la structure. Le piquet doit être posé en position droite, en plein milieu du trou. Vous pouvez ensuite continuer à poser du gravier autour du piquet et à les tasser. Le gravier est très important pour que le sol soit bien drainé et pour éviter que le bois s’abîme dans le temps. Lorsqu’il est tassé correctement, il contribue également à renforcer la stabilité des piquets et de la clôture.

Lorsque l’opération est terminée, vous pouvez mettre une motte de terre ou de graviers autour du pied du piquet. Cette pratique est importante car elle aidera l’eau de pluie et la neige qui fond à s’évaluer plus rapidement et prévenir que le bois se détériore.