Entretien des vignes : quelques conseils pour une bonne fructification

Entretien des vignes : quelques conseils pour une bonne fructification

10 novembre 2020 Non Par Morel A.

Avoir une récolte généreuse, c’est l’objectif des vignerons tous les ans. Cependant, pour atteindre les meilleurs résultats, les vignes exigent un entretien particulier. Il s’agit d’arroser, de tailler mais aussi de toutes les actions pour que les ceps se développent dans les meilleures conditions. Quelques conseils pour l’entretien des vignes.

Pourquoi il est conseillé d’arracher les ceps de vigne malades ?

L’arrachage des ceps est une opération très courante dans les vignobles, qui s’impose lorsque les vignerons identifient plusieurs ceps malades. Il s’agit de la maladie ESCA, qui est provoquée par un champignon qui se développe dans les ceps et qui risque de se multiplier lorsque les vignerons ne prennent pas les mesures nécessaires. Cette maladie perturbe la croissance de la plante en bloquant le passage de la sève dans les tiges. Ce qui signifie que les ceps ne peuvent plus se nourrir et meurent.

Pour éviter que la maladie se développe, il est important d’arracher au plus vite les ceps morts à l’aide de pinces spéciales. Pour faciliter ce travail d’arrachage et gagner du temps, les experts recommandent d’utiliser une pince arrachage vigne. Un outil très performant également pour l’arrachage des souches et des piquets.

Dans cette logique, Hubertrack, l’expert d’outils innovants pour les vignerons, propose un nouveau modèle d’arrache vigne qui s’appelle Extract. Cette pince est conçue spécialement pour être installée à l’avant de différents types de tracteurs, à l’aide de deux joysticks. L’arrachage à l’aide d’un tracteur et de la pince permet de rendre l’entretien des vignobles plus rapide et plus efficace. Un système permettant d’arracher les ceps morts, mais également pour changer l’emplacement d’un cep.

Le palissage pour faciliter le développement des grappes

Les rameaux ont tendance de pousser dans différentes directions, ce qui peut nuire au bon développement des raisins. Ainsi, certaines grappes risquent de pousser à l’ombre des feuilles, alors qu’elles ont besoin d’être exposées au soleil pour la photosynthèse. Pour s’assurer que les grappes se développent dans les meilleures conditions et qu’elles bénéficient d’une bonne exposition au soleil, les vignerons procèdent au palissage.

Le palissage consiste à positionner les rameaux vers le haut et à les stabiliser à l’aide de fils de fer. Cette opération a pour but de faciliter le développement des grappes et à garantir une meilleure récolte. En même temps, elle permet de mieux délimiter les rangs, ce qui facilite la circulation des personnes et des engins agricoles.

En plus du palissage, il est également important de s’assurer que les pieds des vignes pousseront droits. Pour cela, il suffit de procéder au calage, c’est-à-dire de fixer les pieds sur un fil qui passe à leur hauteur et qui leur servira d’appui.

Les travailleurs dans les vignes vérifient régulièrement les réseaux de fils et piquets. Lorsque les fils sont fatigués et les piquets détériorés, ils procèdent à des réparations. Si certains éléments sont trop détériorés pour être réparés, ils sont remplacés. Au moment de la pose de nouveaux piquets, de nombreux vignerons privilégient les piquets en acacia, qui sont les plus robustes et les plus respectueux de l’environnement.