Female doctor sitting in office, portrait

Éviter les déserts médicaux grâce à l’annonce en ligne

 Lors de la présidentielle 2017, la question des déserts médicaux a fait son grand retour chez des candidats ayant de plus en plus de mal à parler à l’électorat populaire, et tout particulièrement celui des zones rurales.

Pour un jeune médecin, il est souvent plus tentant de répondre à une annonce médicale dans une zone déjà bien fournie mais qui propose des services multiples et une qualité de vie plus attrayante, que de venir combler les lacunes de régions en déshérence, et ce malgré des aides à l’installation.

Toutefois, il existe une frange importante de médecins débutants ou étrangers qui sont tout à fait disposés à venir habiter cette fameuse « diagonale du vide » mais qui butent sur la lisibilité de l’offre.

Heureusement, des plateformes de médiations sont aujourd’hui là pour servir de point de rencontre entre des praticiens motivés et des centres de santé proposant une annonce médicale dans leur région. C’est le cas de pnp-conseil.com qui, en plus de recenser des offres dans toute la France, propose un véritable service d’accompagnement aux candidats.

Pourquoi des déserts médicaux ?

Les déserts médicaux prennent souvent place dans des régions à la démographie décroissante, qui perdent des habitants chaque année. Dans une forme de cercle vicieux, la baisse de la population fait diminuer l’offre de service, qui à son tour provoque le départ des habitants…d’où l’intérêt de l’annonce médicale en ligne !

Car qui dit moins de médecins, dentistes, chirurgiens, dit alors rendez-vous plus difficiles à avoir, et temps d’attente plus longs. Pas toujours évident en situation d’urgence, surtout que ces zones de déserts médicaux sont généralement plus denses en populations âgées, plus sujettes aux risques.

Il devient alors nécessaire de se déplacer à 50 voire 100 kilomètres pour trouver un soin adapté, ce qui est d’autant plus problématique pour une personne malade. On trouve généralement trois types d’explication à ce problème :

Plus d’informations dans cet article.

santé 2

  • Les préférences des jeunes médecins : les praticiens qui partent en retraite sont nombreux à se plaindre du manque de successeurs potentiels. En effet, les jeunes, et de plus en plus les seniors, préfèrent répondre à une annonce médicale dans une grande ville ou une région dynamique (Île-de-France, PACA, Rhône-Alpes) qui propose toutes les commodités et une offre culturelle incomparable.
  • La politique de santé : afin de réaliser des économies d’échelle, le gouvernement a concentré l’offre de soins hospitaliers dans de grands établissement en métropoles urbaines, plus pratiques et moins coûteux
  • La formation : les petits hôpitaux ne proposent pas le même nombre de services et d’équipement nécessaire à l’apprentissage des internes en médecines – si bien que les jeunes ignorent totalement ces régions.

Y répondre grâce à l’annonce médicale en ligne

Jusqu’à présent s’ajoutaient à ces problématiques structurelles une difficulté technique : comment trouver, même si on est disposé à bouger, une annonce médicale proposant un poste loin de chez soi ?

En effet, bien souvent, le milieu médical fonctionne de manière très centralisée, et les offres d’emploi sont disponibles directement dans le centre hospitalier dans le besoin, ou au sein du réseau local.

Difficile alors pour un nouvel entrant dans le circuit, jeune ou étranger, d’avoir une idée de l’offre présente sur tout le territoire – la solution, qui ne peut se substituer à une volonté politique, est peut-être alors, à court terme, simplement technique.

Pour voir d’autres propositions de solutions techniques aux déserts médicaux, cliquez ici.

En effet, l’annonce médicale en ligne permet de répondre partiellement au problème en s’assurant déjà que tous les praticiens qui seraient prêt à se déplacer en zone rurale ou dans des centres urbains moins pourvus puissent trouver chaussure à leur pied parmi les milliers d’annonces proposées régionalement par les centres de santé.