scpi3

Investir dans l’immobilier en France, ce qu’il faut connaître

En France métropolitaine, les prix des logements ont progressé de 2,9% sur l’année par rapport au premier trimestre 2017 (1,62% corrigé de l’inflation). Selon l’Institut national d’études statistiques et économiques (INSEE), il s’agit du cinquième trimestre consécutif de hausse des prix sur l’année et de la plus forte hausse depuis le quatrième trimestre 2018. Que vous souhaitez investir dans une SCPI ou que vous envisagez de placer votre capital seul, voici l’évolution du marché immobilier français en chiffre.

Une augmentation du prix des mètres carré selon les régions

A Paris, le prix moyen des appartements existants a augmenté d’environ 5,5%  à 8 450 € par mètre carré au 1er trimestre 2017, selon la Chambre des Notaires de Paris. En Île-de-France, la région la plus riche et la plus peuplée du pays, le prix moyen des appartements a progressé de 4,6% en un an (2,9% ajusté de l’inflation) à 5 490 euros par mètre carré.  Dans la Petite Couronne, le prix moyen des appartements a augmenté de 4,3% pour atteindre 4 400 euros le mètre carré. Dans la Grande Couronne, le prix moyen des appartements a augmenté de 2,8% en un an à 2 950 € par mètre carré. Dans les Hauts-de-Seine, l’un des départements les plus peuplés du pays, les prix des appartements ont augmenté de 4,1% en un an.

Comment s’explique cette hausse du prix de l’immobilier ?

La hausse des prix a été soutenue par une demande croissante. En 2016, les transactions immobilières en France ont atteint un niveau record de 848 000 unités, dépassant le sommet de 829 000 unités atteint en 2005, selon la Banque centrale européenne (BCE). À Paris, le nombre d’appartements existants vendus a augmenté de 23% au T1 2017 par rapport à l’année précédente, selon la Chambre des notaires de Paris. Si vous souhaitez connaître quelques précisions sur le marché immobilier détenu par les sociétés civiles de placement, n’hésitez pas à vous référer à la SCPI Paris.

En Île-de-France, le nombre d’appartements existants vendus a progressé de 32% sur un an au premier trimestre 2017 et de 32% et 36% respectivement à Petit Couronne et Grande Couronne. La construction résidentielle est également en hausse. En juillet 2017, les logements autorisés ont augmenté de 6,7% en un an alors que les mises en chantier ont légèrement augmenté de 0,6%, selon l’INSEE.

Le marché français du logement devrait encore se renforcer pendant le reste de l’année, la forte demande étant soutenue par la faiblesse des taux d’intérêt et l’amélioration des conditions économiques. L’économie française devrait croître de 1,4% cette année et de 1,7% en 2018, après des taux de croissance de 1,2% en 2016, de 1,3% en 2015, de 0,6% en 2013 et 2014 et de 0,2% en 2012, selon la Commission européenne.

Il n’y a pas de restrictions sur la propriété étrangère en France. La plupart des biens sont susceptibles d’être en pleine propriété. Les appartements sont susceptibles d’être détenus sous deux formes de propriété foncière : la copropriété (qui a des réunions de copropriétaires, avec des votes et des comptes tenus), et des volumes, adaptés principalement aux aménagements à usage mixte.