La radiesthésie dans le domaine de la santé

La radiesthésie dans le domaine de la santé

20 avril 2016 Non Par Morel A.

Sans qu’on puisse s’en douter, la radiesthésie peut être utilisée dans le domaine de la santé. Bien entendu, le radiesthésiste doit être aussi un médecin ou au moins, il doit avoir des connaissances poussées en médecine et en anatomie. S’il ne remplissait pas ces conditions, la pratique de la radiesthésie dans l’univers médical ne serait pas possible.

Le magnétisme humain

Par définition, la radiesthésie est l’art de capter des ondes émises par n’importe quel objet ou corps. C’est sur cette théorie même que cette pratique prend appui.

On parle de « magnétisme humain » dans le cas du corps humain. Ceci désigne la circulation de ces ondes entre deux individus dont la personne qui les émet (à son insu) et une autre qui, par la pratique de la radiesthésie, arrive à les intercepter.

C’est ainsi que la radiesthésie puisse contribuer aux soins apportés par la médecine sans jamais prendre sa place.

Les principes de fonctionnement de la radiesthésie ne diffèrent pas de ceux que la médecine use habituellement : il y a aussi un diagnostic, puis une sélection du traitement adéquat.

En ce sens, dans l’univers de la santé, la radiesthésie n’a rien à avoir avec les procédés utilisés par les magnétiseurs. En effet, ces derniers n’effectuent aucun diagnostic et traitement. A leur place, ils rechargent en énergie un organisme affaibli ou souffrant.

Le diagnostic

Un médecin qui maitrise entre-temps cette pratique peut affiner son diagnostic ou faire le tri entre tous les diagnostics différentiels possibles pour en choisir celui qui est le plus pertinent.

La radiesthésie permet de poursuivre et d’aller au-delà des données soutirées par l’examen clinique. De plus, majeur. Ils peuvent même contribuer à la détection des organes souffrant ou encore d’un trouble silencieux et les examens radiesthésiques sont facilement accessibles et ils ne nécessitent pas forcément de coût à en faire les soins nécessaires avant que des symptômes précis ne naissent.

Le choix des médicaments

Pour ce qui est de la sélection des médicaments, la radiesthésie apporte efficacement son aide dans les médecines douces, notamment dans la médecine homéopathique. Celle-ci recommande de choisir de façon très fine le ou les soins qui s’accorderont le mieux, non seulement aux manifestations visibles ou non de la maladie du patient, mais à son « terrain » général.

C’est ainsi que certains thérapeutes homéopathes affinent leur choix de médications en se servant d’un pendule.

Voici comment on procède : si par exemple, le diagnostic effectué indique le besoin de quatre différents médicaments pour le soin, on suit l’agitation et les mouvements du pendule pour déterminer lesquels parmi ceux qui sont exposés.