L’assurance d’un prêt immobilier

L’assurance d’un prêt immobilier

20 octobre 2016 Non Par Morel A.

                               Souscrire à une assurance crédit est un élément fondamental pour garantir un prêt immobilier. Elle couvrira également le remboursement du capital à l’établissement prêteur au cas où l’emprunteur devient totalement invalide suite à un accident, une maladie, une invalidité d’exercer sa profession, perte d’emploi ou s’il décède.

Dans quel cas votre assurance couvre-t-elle votre crédit immobilier?

En fonction de votre crédit immobilier, le coût de l’assurance évolue selon le montant et la durée de votre prêt, votre stabilité professionnelle ainsi que votre âge. La souscription avec une assurance crédit n’est pas obligatoire, vous êtes libre de choisir laquelle est correcte pour vous. Elle permet aussi à l’organisme prêteur de se protéger contre les défauts de paiements des emprunteurs. Par exemple, elle peut prendre en charge tout ou une partie de votre mensualité si vous êtes dans l’impossibilité de rembourser votre crédit. Il s’agit de défendre les intérêts de chacun et de se mettre en garde, cette couverture est destinée à garantir le remboursement de votre crédit.

Où et quand souscrire une assurance de crédit immobilier?

La souscription de l’assurance d’un crédit immobilier s’effectue au moment même de votre demande du prêt. Le contrat avec l’assureur prend effet à la signature de l’offre de prêt. Dans la plupart du temps, il peut aussi prendre effet au déblocage des fonds. Les experts de crédits peuvent également vous orienter dans ce projet.

Les cas d’invalidités

Plusieurs cas ou événements entraînant une impossibilité de rembourser votre crédit peuvent se produire. Premièrement, si un cas de décès survenait, l’assureur prendra en charge le remboursement de vos échéances. Le paiement du capital restant sera garanti par l’assureur ou il remboursera une ou la totalité du capital. Évidemment, les cas de suicide ou la pratique de sports à risques sont mis à l’écart dans le contrat. L’incapacité de travail est couverte en cas d’invalidité totale et permanente du concerné. L’incapacité temporaire est plus ou moins indemnisée ainsi que les incapacités liées à des maux de dos, à une dépression nerveuse, qui ne sont pas comprises dans le contrat sauf les longues hospitalisations.  L’invalidité permanente partielle quant à elle est plus ou moins couverte. Dans le cas d’un accident ou une grave maladie empêchant l’emprunteur de travailler survient, celui-ci est considéré comme une invalidité définitive. Les contrats avec les assureurs devraient prévoir le remboursement du prêt restant dû à la banque. Il se peut aussi qu’il prenne en charge la mensualité.

La convention Aeras

Si une grave maladie empêche une personne d’obtenir une assurance, car elle a eu des problèmes de santé, elle pourra bénéficier de la convention Aeras. Cette convention permet à l’emprunteur d’obtenir facilement un crédit immobilier ou un crédit à la consommation. En résumé, l’Aeras «s’Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé» permet à une personne de souscrire selon son état de santé et sans avoir à compléter la fiche médicale dans le montage de son dossier.