Les indispensables pour l’assurance habitation

Les indispensables pour l’assurance habitation

1 février 2019 Non Par Morel A.

L’assurance habitation est une garantie concernant tant la maison que les certains biens meubles qui se trouvent à l’intérieur. Il peut aussi concerner les autres éléments se trouvant à l’extérieur. Souscrire à un tel contrat est toujours avantageux même si pour certaines personnes il n’est pas obligatoire. En effet, si la loi ne l’impose pas pour ces dernières, de fait l’assurance habitation devient obligatoire de fait. Il vient compléter d’autres types d’assurance pour permettre la pleine jouissance de ses biens à l’assuré.

Quels sont les principes de base de l’assurance habitation

Le contrat d’assurance, peu importe le type, fonctionne selon un schéma classique et respecte la réglementation et la législation en la matière. L’assuré paye mensuellement, hebdomadairement ou annuellement des cotisations à la compagnie d’assurances. Sur ce sujet on peut visiter le site flandrin assurance, de vraies infos ici. En contrepartie, il recevra une indemnité lorsque les évènements prévus dans le contrat surviennent. L’assurance est en effet un acte basé sur le risque. Si ce dernier ne se réalise pas, l’assuré ne sera pas remboursé. L’assurance habitation couvre la maison. L’indemnité d’assurance est versée donc si des dommages surviennent à cette dernière. Il est important de souligner que l’occupant ne doit pas être le responsable de cette détérioration.

Qui est la personne qui souscrit à l’assurance habitation ?

L’assurance habitation depuis un certain temps est devenue obligatoire pour certaines personnes. Pour le propriétaire, le législateur le rend facultatif. En effet, puisque celui-ci peut disposer du bien comme il l’entend, il ne sera pas contraint par une autre personne de réparer un bien si un dommage survient. Tel est aussi le cas d’une personne qui occupe un appartement ou une maison en vue de l’accomplissement d’une fonction ou encore d’un locataire meublé. Par contre, le locataire doit absolument souscrire à une telle garantie. Car lorsqu’il va habiter dans la maison, il y a des risques qu’il l’endommage. Un sous-locataire peut parfois être obligé de le faire. Quoi qu’il en soit obligatoire ou non, l’exécution du contrat d’assurance est assurée par la Commission de déontologie.

Quelle forme prend le contrat d’habitation ?

Le contrat d’assurance habitation contient deux parties distinctes. La première compte les clauses basiques qui ne sont pas toujours négociables. L’assuré n’a donc pas le choix. Il s’agit d’une sorte de contrat d’adhésion. Ces stipulations contractuelles sont à analyser avec méticulosité, car dans certains cas elles annulent indirectement les autres. La seconde partie est formée des conditions particulières que l’assuré peut négocier librement. Le point essentiel de celle-ci se situe dans les  » déclarations  » concernant le bien objet du contrat. On y retrouve tous les détails sur son sujet. Ils peuvent aussi comprendre les modalités de paiement des cotisations, leur montant et la durée du contrat.