L’intérêt de moderniser sa véranda chez soi

L’intérêt de moderniser sa véranda chez soi

6 février 2016 Non Par Morel A.

Une véranda modernisée peut faire office d’un espace de vie à part entière. Avec le besoin de réaliser des économies d’énergie et de pouvoir profiter de sa véranda toute l’année, les exigences en matière ont nettement évolué.

La véranda doit être bien intégrée à l’existant

La véranda à toit plat se présente comme une option intéressante de la maison à part entière. Elle doit être en totale harmonie avec le rez-de-chaussée. Elle n’est pas à séparer du reste de la maison par une partie de façade et des ouvertures existantes. La forme de la véranda, souvent angulaire, a l’avantage de s’adapter aux constructions classiques que modernes. Elle peut être personnalisée à l’infini grâce à un large choix de rosaces, de rehausses moulurées, d’épis… Intérieurement, le confort thermique s’avère plus aisé à garantir que dans une véranda classique. La véranda à toiture plate offre de meilleurs résultats en isolation, été comme hiver. En effet, sa structure lui permet de supporter des isolants épais. La véranda moderne peut comporter une toiture plate percée d’un puits de jour. Cela a pour effet d’occasionner des pertes de chaleur moins fortes en hiver et le rayonnement solaire moins éblouissant en été, pour un confort maîtrisé. Pour le toit, les constructions peuvent être en aluminium ou en lamellé-collé. Il peut aussi comporter une membrane souple, fixée sur le plancher et remontant le long du mur de la maison existante pour assurer l’étanchéité de la toiture. Elle court sur toute la toiture sauf sur la partie découpée et ouverte dans le toit, pour le puits de lumière.

Des vitrages d’une performance inégalée

Le verre est un matériau noble et traditionnel des vitrages de véranda car il répond à plusieurs attentes, à demander auprès du vitrier orly. Il offre une bonne luminosité en permettant une pénétration de l’ordre de 40 % de la lumière naturelle. Il garantit une protection thermique contre la surchauffe en été. Si c’est un double vitrage, il doit inclure une fonction de contrôle solaire qui est capable de rejeter au moins les deux tiers de la chaleur transmise par le soleil. Il doit aussi résister à l’effraction. La pose d’un double vitrage avec lame en verre feuilleté est alors impérative pour se protéger des tentatives de vol. Si jamais le vitrage se casse, les bris de verre restent solidaires entre eux à cause du film de PVB (polyvinyle de butyral) inséré entre les lames de verre, à demander auprès du vitrier arnouville.