Ouvrir sa laverie est-il un bon investissement ?

Ouvrir sa laverie est-il un bon investissement ?

28 novembre 2017 Non Par Morel A.

Le marché de la laverie connaît un nouvel essor en France, alors que 80% des foyers français possèdent un lave-linge domestique. Des laveries design ouvrent un peu partout et de nouvelles marques émergent. Nous expliquerons ici le paradoxe et tacherons de dire si la laverie est, oui ou non, un bon investissement.

Une demande croissante

Une partie non négligeable de la population française ne possède pas de lave-linge pour des raisons économiques. En outre, les prix de l’immobilier grimpent dans la plupart des villes, les petites surfaces deviennent légions et l’espace réduit incite à économiser de l’espace.

La laverie permet de gagner du temps et d’économiser sur ses lessives. Là où un lave-linge nettoiera 5 à 7 kg de linge (sans séchage), une laverie lavera et sèchera jusqu’à 20 kg de linge en une heure de temps (dont des grandes pièces de linge telles que les couettes). Sans compter que la qualité du lavage sera bien meilleure en laverie.

Les étudiants ne sont pas les seuls intéressés. En entrant dans une laverie, vous constaterez la diversité de la clientèle : seniors, familles nombreuses, cadres… la laverie est d’ailleurs devenu un espace de rencontres, comme les lavoirs publics d’antan. Il n’est pas rare de voir des bars et des librairies proposer ce genre de service. On a même vu des concerts organisés dans des laveries libre-service !

Combien coûte une laverie ?

Le plus gros de l’investissement sera utilisé pour acheter l’équipement : machines à laver professionnels, sèche-linges industriels, distributeurs de détergents, distributeurs de snacks… l’investissement nécessaire dépendra entre autres du nombre de machines.

Il y aura aussi le coût des travaux, du loyer ou de l’achat du local, puis les coûts de gestion. Parmi ces coûts, on trouve l’eau, l’électricité et éventuellement le WiFi. Vous pourrez aussi équiper votre laverie d’une télé, d’un système de vidéo-surveillance, d’un accès pour personnes à mobilité réduite et de services annexes pour améliorer l’expérience client.

Suivant la superficie de la laverie, l’investissement oscillera entre 50 000 et 100 000€.

Speed Queen-848

Pourquoi la laverie et pas un autre commerce ?

Dans le panorama des commerces et du retail, la laverie est l’un des commerces les plus accessibles. La laverie ne requiert aucune formation spécifique et aucun frais de personnel (tout est automatisé !).

La laverie ne présente aucun risque d’impayés et le gérant bénéficie d’une trésorerie en espèces. L’effort de gestion est minime : il faut assurer l’ouverture et la fermeture et – au besoin – un peu de maintenance.

C’est là le point fort de la laverie sur tout autre commerce : l’automatisation !

L’emplacement : première clé de réussite !

Une laverie doit d’abord sa réussite à sa géolocalisation. Il faut trouver un lieu de passage, que ce soit une rue commerçante, un campus universitaire ou un centre commercial. La plupart des clients s’y rendront à pied et le champ d’action de votre laverie sera limité au quartier.

Le local doit être assez grand pour accueillir plusieurs lave-linge et sèche-linge : 50 m2 serait la superficie idéale (cela dépendra aussi de votre budget).

Outre l’emplacement, la réussite d’une laverie dépendra des machines : investissez dans les meilleures marques pour garantir une prestation irréprochable.

Puis-je vivre de ma laverie ?

Une laverie ne tourne à plein régime qu’après un certain temps. Entre la première année d’activité et la 3e, vous doublerez sûrement votre chiffre d’affaires. Dans bien cas, il est rare de pouvoir vivre confortablement d’une seule et unique laverie. Bien sûr, cela dépend de vos frais quotidiens : une personne seule n’a pas les mêmes obligations qu’une mère ou un père de famille.

La laverie est plutôt un revenu complémentaire, idéal pour renforcer sa retraite, s’essayer à l’entrepreneuriat ou faire un petit investissement rentable. Si vous voulez bien vivre de ce commerce, envisagez d’ouvrir une seconde laverie.

Ouvrir en propre ou en franchise ?

Ouvrir sa laverie en propre est tentant : vous pourrez acheter vos machines auprès de plusieurs équipementiers, choisir le design de votre local, inclure des services originaux (laverie-bar, laverie-librairie…). Mais cette liberté d’action a un prix : votre laverie sera une création d’entreprise avec les risques que comporte cette formule.

Si vous voulez limiter au maximum le risque financier et entrepreneurial, mieux vaut s’appuyer sur l’expérience et le nom d’une grande marque.

Certaines entreprises, comme le leader américain Speed Queen, propose en effet des solutions clés-en-main : l’investisseur est accompagné à chaque étape du processus, du choix de l’emplacement à l’ouverture de la laverie, en passant par l’établissement d’un business plan et d’une stratégie commerciale.

Rejoindre le réseau d’une grande marque réduit considérablement le risque car vous utilisez un concept commercial éprouvé et bénéficiez de conseils précieux (choix de l’équipement, best practices marketing, maintenance…). Les grandes marques proposent parfois des solutions de financement qui accélèrent un peu plus la réalisation du projet.