Performance énergétique : vérifier l’isolation et le système de ventilation

Performance énergétique : vérifier l’isolation et le système de ventilation

11 août 2020 Non Par Morel A.

Les logements neufs sont conçus de manière à offrir une performance énergétique optimale, ce qui n’est pas nécessairement le cas dans l’ancien. Dans les logements anciens, les professionnels recommandent de vérifier régulièrement le système d’isolation thermique et le bon fonctionnement du système de ventilation, qui sont garants de la santé des habitants.

Pourquoi il est important de vérifier l’étanchéité de l’air ?

Le confort dans les pièces d’une maison et la santé des habitants dépendant de l’étanchéité de l’air. Ainsi, s’il y a des fuites d’air au niveaux des murs ou des combles, ou encore des infiltrations d’eau, cela présente plusieurs inconvénients à court comme à long terme. Tout d’abord, les défauts d’étanchéité risquent d’entraîner des courants d’air et une qualité de l’air moins bonne. L’été, l’air chaud entre plus facilement dans les pièces et les besoins de ventilation augmenteront, tout comme le coût des factures énergétiques. C’est pareil l’hiver pour les factures de chauffage.

A long terme, les ponts thermiques et les infiltrations peuvent favoriser la dégradation générale du logement. Cela peut être dû aux moisissures, à la dégradation accéléré des murs ou encore à une perte de rendement des équipements de chauffage ou de ventilation. L’étanchéité de l’air défectueuse peut impacter non seulement les performances thermiques, mais également le confort acoustique à l’intérieur des pièces.

Quelles sont les mesures à envisager en matière de ventilation et d’isolation thermique ?

Afin d’éviter les inconvénients des défauts d’étanchéité, il est important de vérifier régulièrement l’état des combles, les performances des menuiseries ou s’assurer qu’il n’y a pas de ponts thermiques. Ces vérifications sont moins nécessaires pour les propriétaires récents de logements neufs, mais s’imposent dans les logements anciens.

Dans le neuf, les constructeur de maisons et de résidences ont l’obligation de livrer des logements ayant une performance énergétique optimale. Pour cela, ils utilisent des matériaux qui répondent aux normes de qualité en vigueur et privilégient l’installation d’équipements écologiques, qui respectent la Réglementation thermique 2012.

En revanche, dans les maisons anciennes, plusieurs travaux peuvent s’imposer au fil des années : remplacement des menuiseries, isolation des combles ainsi que divers travaux pour éliminer les ponts thermiques. Sans oublier un système de ventilation performant pour bien maîtriser le taux d’humidité et la qualité de l’air dans chaque pièce.

Optimiser la ventilation grâce à une VMC double flux à haut rendement

La qualité de l’air est un élément essentiel pour le confort des habitants. Ainsi, une solution de ventilation performante permet d’éviter de nombreuses pathologies et troubles respiratoires, y compris les risques d’allergies. Tout ceci grâce à un taux d’humidité maîtrise et à l’air renouvelé systématiquement.

Dans cette logique la VMC double flux a pour but d’évacuer régulièrement l’air vicié de la cuisine, de la salle de bains et des autres pièces. En même temps, l’appareil fait entrer de l’air frais de l’extérieur, tout en assurant une température stable à l’intérieur. De cette manière, l’air qui entre dans la maison ne risque pas de refroidir les pièces l’hiver, ni de les réchauffer par temps de canicule.