Qui était Maria Montessori ?

La pédagogie Montessori est connue mondialement comme étant une manière innovante et respectueuse d’éduquer les enfants, bien loin du système scolaire classique, focalisé sur les notes et les connaissances. Mais qui connaît vraiment Maria Montessori ? Cette femme, visionnaire de son temps, mérite que l’on s’attarde sur son parcours de vie.

Une jeunesse remarquable

Maria Montessori naît le 31 août 1870 en Italie dans une famille bourgeoise. Très tôt, elle se découvre un intérêt pour les mathématiques et la biologie, et se fâche avec son père qui souhaitait qu’elle devienne enseignante. Maria étudie les sciences naturelles à l’université, puis réussit à intégrer la faculté de médecine (qui était à l’époque seulement réservée aux hommes). Ainsi, en 1896, Maria est à la fois licenciée en biologie, et une des premières femmes docteur en médecine en Italie.

Un dévouement envers les enfants « déficients »

Pendant plusieurs années, Maria Montessori étudie les enfants retardés mentalement d’une clinique psychiatrique romaine. Elle découvre que les mesures pédagogiques prises à leur égard ne sont pas satisfaisantes : ils y sont traités comme des sous-hommes, de manière froide, sans avoir aucun jeu à leur disposition, alors que Maria affirme que du matériel adapté leur permettrait de développer leur intelligence et de faire des progrès rapides.

Elle construit alors du matériel imaginé par deux chercheurs dont elle s’inspire, J.G Itard et E. Seguin. En le proposant aux enfants et en révolutionnant la manière de les soigner et de les éduquer, elle réussit une prouesse : très rapidement, ces enfants progressent et réussissent les examens de fin d’école primaire.

Une pédagogie créée pour les enfants défavorisés

Maria Montessori retourne en 1901 sur les bancs de l’école et étudie la psychologie et la philosophie. Une fois licenciée, elle accepte un projet proposé par le directeur de l’Institut romain des Biens immobiliers : elle est chargée de prendre en main les enfants de San Lorenzo, un quartier défavorisé de Rome où ceux-ci sont livrés à eux-mêmes et ne sont pas scolarisés.

Elle ouvre ainsi sa première « Casa dei Bambini », la fameuse Maison des Enfants en France, et observe, expérimente et met au point sa méthode d’éducation. Elle implique les parents, car pour Maria l’éducation des enfants se fait au moins autant à la maison qu’à l’école. La pédagogie qu’elle emploie vise à développer l’autonomie des enfants, leur confiance en eux, et à en faire des individus équilibrés et responsables.

Un phénomène d’envergure mondiale

A partir de 1913, forte de cette expérience formatrice, Maria Montessori donne des cours à l’international. Elle organise des stages de formation, intervient dans des congrès, forme des enseignants. Sa pédagogie devient célèbre, et en 1929, elle fonde l’Association Montessori Internationale.

Depuis lors, plus de 20000 écoles Montessori ont été créées dans le monde, respectant les valeurs de respect et d’observation de l’enfant de Maria Montessori.