Startup Stock Photos

Révisions en PACES : 5 astuces pour réussir

La Première Année Commune aux Études de Santé (PACES), est rythmée par deux concours décisifs au mois de Décembre et au mois de Mai. Si les étudiants sont conscients de devoir fournir un travail conséquent tout au long de l’année, bien écouter en cours, travailler régulièrement et s’entraîner sur des concours blancs et des anales, rares sont ceux qui ont une méthode organisée de travail pendant les révisions, c’est-à-dire quelques semaines avant le début du concours. Cette période est généralement teintée d’angoisse et de doutes. En effet, le nombre de candidats atteignant parfois plous de 2000 (comme c’est le cas par exemple pour la PACES de Lyon), pour environ 350 places, un climat de tension règne obligatoirement lorsque la date du concours s’approche.

5 astuces à retenir pour optimiser ses révisions

La plupart des candidats établissent un planning de sorte à intégrer chaque chapitre dans ses révisions avant le Jour J. Si chacun a sa propre méthode de travail, voici quelques astuces à retenir pour optimiser cette période angoissante que représente les quelques semaines avant le concours de la PACES.

Tout d’abord, la priorité est à axer sur le retard à rattraper. En effet, lire au moins une fois les cours que l’on a peu travaillé sera déjà une première étape. Cela passe également par de l’entrainement sur des QCM correspondants aux dits cours. L’important est de ne faire aucune impasse, et d’avoir travaillé chaque chapitre avant de commencer à réviser ce que l’on a déjà appris.

Adopter un mode de vie sain est extrêmement important en période de révisions : faire des vrais repas, se coucher tôt (et se lever tôt), faire du sport au moins une fois par semaine pour se vider la tête, mais si cela ne dure que 15 ou 30 minutes. Pour réussir à adopter ce mode de vie en parallèle de ses révisions, il peut être pertinent de passer cette période chez ses parents, ce qui apporte un soutien moral supplémentaire considérable.

Ne surtout pas faire d’impasse sur les matières à faible coefficient ! Ces matières, qui permettent d’avoir des notes plus élevées, feront la différence. Passées le matin, elles sont plus faciles à réussir. De quoi se démarquer des autres candidats !

Réviser avec des anales ou des concours blancs : si cela est très utile pour s’entraîner et renforcer ses connaissances, le mécanisme entre lui aussi en tête et l’on est mieux préparer pour passer son épreuve lorsque l’on est familier avec le type d’épreuve.

Enfin, le cerveau étant plus efficace le matin, il est préférable de commencer ses journées de révisions avec les matières plus difficiles, et garder les matières dans lesquelles l’on a plus de facilité pour l’après-midi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>