Signalisation routière : comment baliser un chantier ?

Signalisation routière : comment baliser un chantier ?

24 février 2021 Non Par Morel A.

Lorsque l’emplacement d’un chantier de construction se situe très près d’une rue fréquentée par les automobilistes, plusieurs mesures d’imposent en termes de signalisation. Voici plusieurs conseils pour les entreprises qui se demandent comment mettre en place une signalisation routière et protéger leur personnel.

Quel est l’intérêt de mettre en place une signalisation routière à proximité d’un chantier ?

De nombreux chantiers de construction peuvent être mis en place à proximité d’une route ou même se superposer avec une voie. Le cas où l’entrée du chantier est très proche de la route, du trottoir ou encore de la piste cyclable, il est important de baliser les lieux. Cela permet d’assurer un environnement sécurisé pour le personnel qui travaille sur le chantier, mais aussi pour les piétons et les usagers de la rue.

En revanche, si l’emplacement du chantier impose de bloquer une voir de circulation et toute la rue, la signalisation routière devient d’autant plus importante. Il ne s’agit pas seulement de protéger le chantier et les équipes, mais également de prévenir les piétons et les automobiles. Une mesure très importante pour garantir la fluidité de la circulation et éviter les accidents.

Comment savoir quel type de signalisation routière mettre en place ?

Pour que le balisage de la rue soit efficace, la loi prévoit plusieurs types de signalisation routière. A l’approche du chantier, les équipes mettent en place une signalisation d’approche. Son rôle consiste à prévenir les usagers du chantier qu’ils vont rencontrer sur leur route pour réduire leur vitesse et rester vigilants. La limitation de vitesse est très importante non seulement pour prévenir les accidents, mais aussi pour éviter d’abîmer la carrosserie, qui risque de subir des projections de gravillons.

Les sociétés de construction mettent en place également une signalisation de positon. Il s’agit de barrières, de séparateurs de voies, de cônes et de divers types de balises. Le but de ces éléments est d’informer les usagers sur les dangers qui peuvent se présenter sur leur route et de le sensibiliser à prendre les mesures de sécurité nécessaires.

Une fois la zone de travaux franchie, les professionnels se doivent d’installer une signalisation routière de fin de prescription. Ce sont des panneaux de type AK qui annoncent la fin du chantier. A partir de ces panneaux, les usagers peuvent recommencer à circuler normalement.

Connaître les dimensions recommandées pour les panneaux de signalisation routière

Pour les projets de signalisation à proximité d’un chantier de construction, les réglementations en vigueur prévoient trois types de panneaux : grands, petits et de taille moyenne.

Les panneaux de grandes dimensions sont très courants sur les autoroutes et les départementales à chaussées séparées, car ils doivent être visibles de loin. Plus les usagers les voient rapidement, ils peuvent prendre les mesures de sécurité nécessaires.

Les panneaux de taille moyenne quant à eux sont très courants sur la plupart des routes dans les grandes villes et dans les communes. En revanche, la signalisation de petite taille convient aux rues très étroites, où un panneau de taille moyenne serait trop encombrant.