traitement des eaux usées

Traitement des eaux usées à Casablanca

Le projet de station d’épuration des eaux usées est un ambitieux projet dans l’exploitation des eaux usées et sera complétée par la région de Nouacer, dans le contexte d’une perspective holistique contribuera à la protection de l’environnement et la promotion du développement durable.

Ceci est important, ce qui exige que le coût d’achèvement du projet et vise à 450 millions de MAD. Financé en partenariat entre le ministère de l’Intérieur (75 millions MAD), le ministère délégué chargé de l’environnement (150 millions MAD), le Bureau national de l’électricité et de l’eau potable secteur de l’eau potable- (225 millions de dirhams) ceci permettra de protéger l’environnement naturel, améliorer les conditions de santé du citoyen. La persévération de l’eau de la vallée a une grande importance pour fournir aux habitants de la ville des sources d’eau potable. Car aujourd’hui une fosse septique Casablanca ne peut traiter convenablement un rejet d’eaux usées important.

Etablissement d’un programme régional

Le projet, qui s’inscrit dans le cadre du programme national d’épuration liquide et de traitement des eaux usées, comprend quatre unités de pompage, des canaux de pompage sur 6 km, des canaux combinés de 4 km et 5 km de canal d’eau traitée.

Le directeur régional de l’Office national de l’électricité et de l’eau potable (secteur de l’eau), annonce que le traitement des eaux usées qui devrait commencer à exploiter la station année 2018 répondra aux besoins de l’équivalent de 320 mille personnes, ce qui permettra le traitement d’environ 18600 M3 / jour des eaux usées d’ici 2030.

Ce projet, qui est actuellement dans la phase d’arbitrage,sera achevé sur une superficie de 12 hectares. Ceci contribuera à la fourniture des besoins de la ville de l’arrosage de l’eau des espaces verts, réduisant ainsi la consommation d’eau potable dans ce domaine, d’autant plus que la station d’épuration de Casablanca permettra la réalisation d’un ensemble d’espaces verts dans le cadre de son développement, ce qui permettra l’utilisation rationnelle de l’eau potable au profit des consommations statiques.

Les projets de L’ONEE

L’ONEE a constaté que la station d’épuration des eaux usées de Nouacer est un projet vital pour l’écologie, soulignant que, en plus de l’exploitation de l’eau traitée dans les espaces verts d’arrosage, dirigera la partie restante de l’eau traitée à l’environnement naturel, en particulier dans la vallée proche.

Selon l’Office National de l’Electricité et de l’Eau Potable (ONEE), dans le cadre de l’élargissement de sa mission de protection des ressources en eau et d’amélioration des conditions sanitaires de la population, Un certain nombre de projets ont été achevés, 627 km de réseaux de désinfection des liquides, 14 stations de pompage et 3 usines de traitement des eaux usées dans divers centres de la région.

Et il comprend des projets achevés, qui ont permis un agrandissement et la rénovation de certaine station d’épuration.

Ces projets comprennent également le nettoyage liquide dans les stations de la marina et de pompage pour l’achèvement du réseau. La station de traitement des eaux usées permettra la restauration et l’expansion du réseau d’assainissement. L’achèvement des stations de pompage sera aussi un vecteur pour alimenter dans de bonne condition les STEP. L’ensemble de ces mesures ouvrira une nouvelle perspective dans l’approche hydrique régionale.