Travailleurs handicapés et accès aux formations

Travailleurs handicapés et accès aux formations

2 mai 2019 Non Par Morel A.

De technicien à ingénieur, de nos jours, presque tous les types de métiers sont ouverts et aménagés par les entreprises pour les personnes en situation d’handicapé. On constate toutefois, que les travailleurs handicapés font face à un déficit de formation souvent qui constitue pour eux un écueil pour l’accès ou le maintien dans l’emploi et un frein pour la reconversion professionnelle quand celle-ci est nécessaire.

L’accès à la formation des personnes handicapées

L’accès à la formation professionnelle des personnes handicapées est soumis à la RQTH ( Reconnaissance de la Qualité de Travailleur Handicapé). Une fois cette reconnaissance obtenue, elles bénéficient des mêmes droits que n’importe quel autre salarié et peuvent, non seulement avoir accès aux formations de droit commun, mais aussi à des formations plus spécifiques liées à leurs situations de handicap. Ces formations sont généralement dispensées dans le cadre du « dispositif d’emploi accompagné » qui inclut une assistance médico-sociale et un soutien à l’insertion professionnelle et au maintien dans l’emploi des personnes handicapées désirant travailler dans un environnement ordinaire.

Les formations de droit commun adaptées pour les personnes handicapées

Qu’il s’agisse des formations diplômantes ou professionnalisantes, des remises à niveau ou la formation en alternance, les personnes en situation handicapés peuvent bénéficier pour de nombreuses types de formation accessibles à tous, d’un suivi adapté à leurs handicaps.
Dans le cadre d’un projet de transition professionnelle (PTP) par exemple, elles disposent d’une autorisation d’absence d’au moins 1 an pour suivre la formation de leur choix et en accord avec le secteur ou l’entreprise qui les embauche. Par ailleurs, au cours de cette formation ils ont la possibilité de bénéficier d’une rémunération de la part d’organismes paritaires.
Pour une reconversion ou une promotion par alternance, les personnes handicapées peuvent effectuer, de leur propre initiative ou celle de leur employeur, une formation théorique et/ou pratique et bénéficier en même temps d’une rémunération de type compte personnel de formation (CPF).

Les formations hors du droit commun spécifiques aux personnes handicapées

Pour avoir accès aux formations dédiées aux travailleurs handicapés, la personne en situations doit formuler au préalable une demande auprès de la MDPH (Maison Départementale des Personnes Handicapées) de son lieu de résidence. Après acceptation de sa demande, elle a la possibilité de bénéficier de trois types de formation.
– Un stage de pré-orientation de 2 à 4 mois pour définir sa formation ou son projet professionnel
– Une reconversion professionnelle pendant laquelle le travailleur handicapé pourra suivre une formation de 21 à 27 mois dans une école de reconversion professionnelle (ERP). Cette formation de reconversion souvent dispensée par l’ONAC (Office National des Anciens Combattants) s’achève généralement par un diplôme BTS ou CAP.
– Un stage de rééducation professionnelle qui permet au travailleur handicapé a la possibilité de suivre une formation d’un à 3 ans, dans un centre de rééducation professionnelle. Ce stage a pour but d’obtenir une certification en vue d’une insertion professionnelle.
L’accès à ces diverses formations permet les personnes handicapées de mieux saisir les opportunités de travail dans nombreux domaines qui auparavant pouvait sembler incompatibles avec leur situation de handicap