Usinage : quels modèles et quelles matières de fraises choisir ?

Usinage : quels modèles et quelles matières de fraises choisir ?

23 juillet 2020 Non Par Morel A.

Les fraiseuses font partie des machines-outils les plus souvent utilisées dans les usines. Elles permettent de réaliser divers types de pièces suite à l’enlèvement de matière. Les fraiseuses fonctionnent à l’aide des fraises, qui sont disponibles en divers modèles, dont les fraises de finition, les fraises à rainurer et les fraises à carotter. Zoom sur les modèles et les matière de fabrication des fraises.

Comprendre le processus de fraisage

Dans les usines, le processus de fraisage consiste à fabriquer une variété de pièces, grâce à un mouvement de rotation ou d’avancement de l’outil. Ce processus implique la production de copeaux, qui sont des résidus. Selon leur mode de fonctionnement et les produits à réaliser, les fabricants proposent différentes modèles de fraises.

La diversité de modèles de fraises

La fraise de finition est très utilisée dans les usines qui doivent réaliser des pièces de surface très lisse. En revanche, la fraise convexe permet de concevoir des pièces à rainures concaves grâce à sa denture détalonnée.

La fraise à rainurer est généralement proposée en trois formats différents, selon les types de rainures à réaliser. Elle peut ainsi réaliser des rainures droites ou circulaires. Les professionnels distinguent également la fraise à rainures en T, qui permet de concevoir des pièces avec deux rainures en retrait, ce qui fait penser à la lettre T. Sur la boutique Abracoupe Industrie, il est possible de trouver une multitude de fraises et outils de fraisage ABCi. C’est un importateur d’outils qui travaille en partenariat avec divers fabricants internationaux afin de sélectionner des produits de qualité pour les entreprises françaises.

Les matières de fabrication

Sur le marché international, la plupart des fraises sont réalisées en acier ou en carbure. Les outils en acier rapide quant à eux sont privilégiés dans les projets où l’objectif consiste à obtenir une coupe de très bonne qualité. C’est un matériau qui offre une très bonne résistance aux températures élevées, pouvant aller jusqu’à 600°C. Il est très utile dans les projets de perçage, de centrage et de taraudage.

L’acier rapide s’appelle également acier HSS, soit High Speed Steel en anglais. Dans la plupart des projets de conception, les professionnels utilisent l’acier sans cobalt, qui est le matériau le plus courant. Cependant, il existe de l’acier avec une teneur de cobalt de 5% ou de 8%. Plus le degré de cobalt est élevé, l’outil aura une meilleure résistance aux températures très élevées. En revanche, le cobalt rend l’outil plus fragile, qui peut casser à tout moment.

En plus du cobalt, l’acier rapide contient du chrome, du vanadium, du carbone, du molybdène et du tungstène.

Les fraises en carbure quant à elles sont réalisées en utilisant de la carbure de tungstène, du titane, du tantale, du cobalt, du nickel et des métaux. Les fabricants utilisent différentes quantités de chaque matériau, en fonction des particularités de leurs produits et des performances attendues. Ainsi, chaque fraise aura sa propre vitesse de coupe et ses propres fonctionnalités. Elle aura une résistance plus ou moins élevée aux températures élevées, selon les quantités de cobalt utilisées.