Namibie

Des vacances sensationnelles en Namibie

Les aventuriers avides de découvertes sont invités à se rendre en Namibie. Cette contrée d’Afrique australe leur offrira un dépaysement total grâce à ses diverses attractions touristiques. Les sites protégés du territoire sont notamment un des endroits attirant le plus d’étrangers tous les ans. Il en existe plusieurs si bien que les visités tous serait impossible en un seul séjour en Namibie. Cela étant, pour commencer leur périple, les bourlingueurs sont invités à se rendre au parc national de Waterberg. Ce dernier est situé dans la région de l’Otjozondjupa. Il constitue une adresse de choix pour faire du trekking. D’ailleurs, les adeptes d’aventures en pleine nature sont nombreux à s’y donner rendez-vous presque chaque mois de l’année. Il faut savoir que cet endroit abrite une faune impressionnante, dont des espèces en voie de disparition comme les rhinocéros noirs. Les oiseaux abondent aussi dans cette réserve et les passionnés d’ornithologie ne seront que ravis de leur visite. Sur place, on a notamment recensé des vautours du Cap, des aigles noirs, les loriots masqués…

Le Namib-Naukluft, un autre parc incontournable namibien

Quand les routards passent leurs séjours en Namibie, la plupart d’entre eux n’oublient pas de faire un tour au parc national de Namib-Naukluft. En effet, cette aire protégée constitue une des adresses de prédilection pour la pratique du trekking sur le territoire. À titre d’information, elle couvre une superficie de près de 49 768 km². Ce site se situe à proximité de la cité de Swakopmund qui se trouve au sud-ouest du pays. En outre, le climat hostile local ne dissuade pas les voyageurs de s’y rendre. Il faut savoir que celui-ci est sec à cause du désert de Sossusvlei. La beauté des dunes de ce dernier attire les photographes paysagistes de toutes les nationalités. Sur cette immensité aride, des animaux ont quand même su s’adapter aux températures extrêmes. Parmi ces espèces, il y a, entre autres, l’oryx gazelle et le chacal. Par ailleurs, les trekkeurs sont invités à explorer le Dead Vlei, un marais asséché parsemé d’Acacia erioloba noirs. Ces arbres ont changé de couleur à cause des rayons solaires.

Finir les vacances au parc transfrontalier du ǀAi-ǀAis/Richtersveld

Séjourner en Namibie avec une visite au parc transfrontalier du ǀAi-ǀAis/Richtersveld est vivement conseillé avant de quitter le pays. Cette adresse touristique se situe à cheval entre la Namibie et l’Afrique du Sud. Elle est surtout connue pour abriter une importante collection de plantes grasses. À part cela, cet endroit a aussi une certaine notoriété auprès des passionnés d’ornithologie. En effet, il est fréquenté par une multitude d’espèces d’oiseaux, pour ne citer que la spatule africaine, l’alouette à nuque rousse, le balbuzard pêcheur, le faucon crécerelle, le rollier à longs brins, la tourtelette émeraudine, le calao leucomèle et tant d’autres encore. Par ailleurs, pour les déplacements en véhicule dans cette aire protégée, le 4×4 est le plus recommandé. Pour information, des campements sont disponibles dans le site pour les voyageurs qui souhaitent prolonger leur visite.