Tout savoir sur les groupes électrogènes

Tout savoir sur les groupes électrogènes

3 août 2022 Non Par Morel A.

Les groupes électrogènes sont utiles pour combler un besoin d’électricité passagère. En effet, même si les coupures sont rares dans les grandes métropoles, la situation est différente dans les localités éloignées d’un réseau de raccordement. Ils sont proposés sous une large variété de versions sur le marché. Certains fonctionnent à l’aide de fioul tandis que d’autres intègrent des dispositifs sophistiqués.

Quel est le principe d’un groupe électrogène ?

Le rôle d’un groupe électrogène est de fournir une source d’énergie électrique. Contrairement à l’électricité cédée par les compagnies de distributions, la puissance est variable et dépendra essentiellement du modèle à disposition et de l’énergie de substitution utilisée. On évoquera par exemple l’essence, le fioul ou le soleil. Cette puissance fournie est exprimée en KVA ou KW. Et la tension de courant de sortie est définie avec l’abréviation V ou volts.
Les groupes électrogènes existent avec des prototypes d’appoint. Un usager pourra alors transporter l’équipement sans difficulté durant un déplacement dans une zone reculée. Par contre, dans le milieu industriel, il est courant de miser sur les groupes électrogènes fixes capables de couvrir une exigence énergétique élevée.
L’alimentation de l’outil est en monophasé ou triphasé. Les versions en trois phases prélèvent jusqu’à un tiers de la puissance distribuée pour ses propres besoins énergétiques.

Le fonctionnement d’un groupe électrogène

L’appareil est constitué de plusieurs pièces à l’intérieur du châssis. À noter que les composants varient selon le groupe électrogène exploité. Dans les modèles traditionnels (groupe thermique), les inventeurs ont doté l’équipement d’un moteur. L’électricité est produite grâce à l’intervention d’une génératrice de courant dès lors que le moteur effectue un mouvement rotatif à vitesse fixe.
Pour lancer l’animation, il faut recourir à des carburants. Ici, la pièce responsable de l’action est différente en fonction du type de motorisation. Les modèles à essence sont équipés de dynamo pour engendrer du courant alternatif. De son côté, les fiouls ont besoin d’un alternateur (courant alternatif). L’autonomie découle de la capacité du réservoir.
Les groupes électrogènes solaires sont quant à eux équipés de plusieurs panneaux. Ils collaborent pour alimenter une batterie centrale.

Les évolutions des groupes électrogènes

Face aux contextes environnementaux, les constructeurs innovent et recherchent sans cesse une manière d’offrir de l’électricité moins polluante aux consommateurs. À cet égard, on peut désormais voir un groupe électrogène hydrogène qui fonctionne à l’aide de piles à combustible.
Pour générer de l’électricité, il y a une combinaison entre l’hydrogène et l’oxygène. La réaction chimique développera de l’eau et de la chaleur. Donc, il ne rejette pas de gaz à effet de serre.
Dans cette même optique de l’innovation, les systèmes de régulation ont été repensés. De ce fait, les courants sont maintenus stables pendant toute la période d’utilisation comme sur les inverser. Par ailleurs, les groupes électrogènes deviennent insonorisés avec des caissons renforcés et isolés.

En conclusion, les groupes électrogènes sont commercialisés dans des variantes importantes. Leurs modes de fonctionnement sont disparates en fonction de la motorisation et la technologie mise en place. D’ailleurs, au fil des ans, ils sont devenus de plus en plus performants, écologiques et économiques. Soyez donc conscient de vos besoins réels avant l’achat.