Comment solutionner l’éjaculation précoce ?

Comment solutionner l’éjaculation précoce ?

23 juillet 2021 Non Par Morel A.

Si ce problème peut complexer les hommes, l’éjaculation précoce concerne un homme sur trois. Au cours de sa vie, un épisode de sa vie peut survenir, quel que soit l’âge de la personne. Les causes sont multiples mais une solution est requise pour vivre un véritable épanouissement sexuel.  Comment mettre fin à ce dysfonctionnement ? Comment maîtriser ses réactions aux stimulations sexuelles ?

En quoi consiste l’éjaculation précoce ?

L’éjaculation précoce fait partie des troubles sexuels les plus fréquents. Elle se caractérise par un problème dans le contrôle de l’éjaculation. Elle survient de façon prématurée avant ou lors de la pénétration sexuelle. Sans que l’homme puisse parvenir à la retarder, elle met donc fin au rapport sexuel. La frustration est donc énorme chez ces hommes et leurs partenaires.

Bien souvent, l’éjaculation a lieu une à deux minutes après la pénétration vaginale. L’excitation sexuelle est telle qu’il n’est pas possible de retarder l’éjaculation. Intervenant de façon involontaire, l’acte sexuel est forcément insatisfaisant. Un sentiment de honte peut s’emparer des hommes qui en souffrent.

Les solutions pour mettre fin à l’éjaculation précoce

Ce trouble sexuel n’est pas considéré comme une maladie mais davantage comme une dysfonction. Une approche médicale seule n’est donc pas suffisante. Une combinaison des différentes solutions assure de lutter efficacement contre ce problème qui s’avère particulièrement gênant pour l’homme.

La prise en charge médicale de ces problèmes sexuels

Pour allonger la durée de pénétration vaginale et parvenir à des rapports sexuels satisfaisants, des anti-dépresseurs peuvent être prescrits. Les traitements médicamenteux de la classe des inhibiteurs de recapture de la sérotonine s’avèrent efficaces pour ce trouble sexuel. Ils permettent de réguler ses émotions. Les rapports sexuels sont donc davantage satisfaisants puisque leur longueur est nettement plus importante.

Des gels anesthésiants en application locale peuvent également s’avérer utiles pour apprendre à gérer son désir sexuel. L’éjaculation prématurée est ainsi limitée puisque les sensations sont moins importantes. Un professionnel de santé pourra donc prescrire les deux afin d’aider son patient.

La consultation chez un sexologue

Étant donné que la vie sexuelle peut se trouver bouleversée par ce problème d’éjaculation, consulter un professionnel des relations sexuelles est vivement recommandé. D’anciens éjaculateurs militent d’ailleurs ardemment pour cette prise en charge, comme Fred sur son blog. Son rôle consiste à lever le voile sur ce problème tabou. Une thérapie complète permet de découvrir les causes psychologiques de ce trouble. Elle se penche aussi sur les désordres de type physiologique pour lesquels ce spécialiste peut intervenir.

Pour une vie sexuelle plus épanouie, il est essentiel de déceler les causes psychologiques. Face à la pression de la performance, certains hommes perdent en effet leurs moyens. La sexothérapie permet de remédier à la situation. Une introspection permet de comprendre quels sont les mécanismes qui entrent en jeu. Les blocages peuvent en effet être de différentes formes donc ce travail est essentiel pour en venir à bout.

La vie de couple peut en effet être améliorée par la pratique de caresses et au travers d’un jeu érotique avec sa partenaire. L’objectif est d’apprendre à gérer son désir sexuel tout en reprenant confiance. Le niveau d’excitation sera régulé par ces préliminaires.

La patience est essentielle pour traiter un trouble de l’éjaculation. La gêne ne doit pas s’installer au sein du couple. Le sexologue évite que l’homme qui en souffre se referme sur lui-même. Chaque consultation de sexologie permet de travailler sur ce problème sexuel mais aussi comportemental.

Contrôler son éjaculation grâce à la masturbation

Les sexologues proposent régulièrement des exercices pour réguler son excitation sexuelle. Les techniques masturbatoires de type “stop and go” permettent de reprendre le contrôle. Cette rééducation ne consiste pas seulement à se masturber mais à repérer les mécanismes physiques et sensoriels lors de l’acte sexuel puis d’apprendre à les maîtriser.

Ces exercices peuvent être couplés à l’utilisation d’une crème anesthésiante sur le gland pour les premières séances. Une fois que l’homme aura repris confiance en ses capacités, il pourra décider de s’en passer.

Pour être efficace, l’approche du sexologue doit se baser sur la psychoéducation sexuelle, la compréhension et le contrôle des sensations qui annoncent un orgasme, la maîtrise de l’excitation, la dédramatisation du trouble sexuel, la découverte de nouvelles pratiques sexuelles, les autres facteurs qui peuvent intervenir dans une vie de couple.

Appliquer certains conseils utiles

Pour aider les personnes qui souffrent de ce problème, certains réflexes peuvent être adoptés. Les relations sexuelles doivent être plus fréquentes et moins rapides afin d’éviter des éjaculations précoces.

Des techniques de respiration peuvent également s’avérer utiles. En apprenant la technique de la pression pénienne, les troubles de l’érection peuvent être considérablement réduits.

Certaines positions peuvent également retarder l’éjaculation. Lorsque l’homme est sur le dos et que la femme est sur lui, il peut davantage se concentrer sur ses émotions et ses sensations. Il pourra donc faire durer le rapport sexuel plus longtemps.

La relaxation et la sophrologie donnent d’excellents résultats. En prenant conscience de son corps, de sa respiration, le contrôle est nettement plus profond.