covoiturage-assur

Covoiturage : quelles prises en charge par votre assurance ?

Les nouveaux modes de mobilité sont nombreux : covoiturage, auto partage, mise en location, locations temporaires, Uber… et les compagnies d’assurance ont assez conscience de ces nouveaux marchés pour offrir à leurs utilisateurs des assurances adaptées à leurs besoins. Cependant comme toute nouvelle offre de service, les prix et les options garanties sur chacune d’elles sont extrêmement variables. Nous nous arrêtons sur l’assurance voiture spécifiques au covoiturage.

La prise en charge par la compagnie d’assurance

De base, l’assurance voiture au tiersobligatoire prend à charge les dommages matériels et immatériels causés à autrui.

Cependant, cette prise en charge dépend du statut du conducteur au moment de l’accident. Dans le cadre d’un covoiturage à non but lucratif (seuls les frais de carburants et autres frais sont partagés), alors le conducteur préserve son statut, n’a pas de droit de rémunération. Dans ce cadre, aucun frais à charge des passagers ne saurait comprendre des sommes ou commissions versées au conducteur ou à une plateforme de covoiturage. Par conséquent les sommes sont très largement étudiées par les gouvernements nationaux, récemment en faveur de Blablacar, et en défaveur de Heetch.

Par ailleurs, beaucoup de compagnies à option de covoiturage peuvent prendre en charge le prêt du volant à un passager pour le reste du trajet prévu. Il s’agit notamment de sécuriser la prise du volant si le conducteur principal est fatigué et doit se reposer, sans retarder le trajet. Le passager qui prend le volant doit cependant répondre aux normes de l’assurance en question (à savoir permis B et expérience de conduite supérieure à 2 ou 3 ans). Attention à cet aspect donc si vous êtes jeunes conducteurs.

covoiturage-assur2

Les options complémentaires pour le covoiturage

Certaines assurances prennent en charge individuellement certaines catégories de frais, ou en créant de potentiels partenariats avec les plateformes de covoiturage.

Par conséquent dans le cas d’un covoiturage, que vous soyez conducteur ou passager, l’assurance RC couvre la majorité de vos frais. Cependant certaines assurances spécifiques peuvent prendre en charge l’arrivée à destination des passagers du covoiturage, ce qui n’est pas pris en charge de base et peut coûter très cher. Les frais de déplacement supplémentaires peuvent coûter très cher puisque les plateformes de covoiturage facturent tout de même le trajet, ce qui est dommage pour un mode de transport qui se veut économique.

Parallèlement certaines compagnies d’assurance prennent en charge les effets personnels oubliés par les passagers, ce qui (les habitués du covoiturage le savent) arrive souvent, ce qui est bloquant puisque les objets en question peuvent se retrouver à des centaines de kilomètres pour une potentielle restitution. Il s’agit cependant d’options d’une option limitée, généralement en dessous d’une perte d’une valeur 400euros.