Surveillance des ouvrages subaquatiques : 3 raisons pour utiliser les drones

Surveillance des ouvrages subaquatiques : 3 raisons pour utiliser les drones

1 juillet 2021 Non Par Morel A.

En raison de leur emplacement partiellement immergé, lesponts et les différents ouvrages portuaires sont constamment soumis à des risques. Il s’agit par exemple du risque d’effondrement ou de montée des eaux. Pour détecter rapidement toute anomalie et prévenir les accidents, les collectivités mettent en place plusieurs mesures. Par exemple, une inspection 24h/24 à l’aide des drones sous-marins.

Quels sont les ouvrages immergés qui nécessitent une inspection en temps réel ?

Un ouvrage partiellement ou totalement immergé dans l’eau peut provoquer des accidents, notamment lorsqu’il comporte une fissure qui risque d’agrandir au fil du temps. En réalité, ces ouvrages sont très exposés aux risques de corrosion et de déformation en raison de la présence de l’eau et des vagues. A cela s’ajoute les dépôts de boue, d’algues et d’autres résidus qui risquent d’entraîner une usure prématurée du patrimoine situé en milieu subaquatique.

Quels sont les ouvrages les plus à risques dans le milieu subaquatique ? Il s’agit notamment des ponts, des barrages, des écluses et des ouvrages portuaires. Ce sont des ouvrages réalisés en béton, en métal et dans d’autres matériaux qui risquent de se fissurer et de se détériorer au fil des mois, notamment lorsque ces anomalies sont détectées trop tard.

Pour éviter les accidents dans les ouvrages du patrimoine aquatique, il est important d’assurer une maintenance adaptée. A cela s’ajoute un système de surveillance performant, qui peut être réalisé par des équipes de scaphandriers ou encore à l’aide de drones sous-marins.

Les 3 raisons d’effectuer une inspection par drone sous-marin

Dans certains ouvrages d’art situés en milieu aquatique, l’intervention des scaphandriers risque d’être très difficile à mettre en place. De plus, la santé et la vie de ces derniers peut être en danger. Pour éviter ces risques, les collectivités optent pour l’inspection par drone sous-marin. Il s’agit de drones conçus spécialement pour effectuer des contrôles dans les milieux sous-marins afin de filmer un périmètre donné à l’aide de caméras HD. Cela permet de détecter rapidement tout type de fissure ou d’anomalie.

Une fois l’inspection réalisée, les pilotes des drones réalisent un rapport complet. En regardant les images ou les vidéos des ouvrages, ils pourront identifier en temps réel tout incident et de l’annoncer aux équipes concernées. Ces dernières pourront ainsi effectuer les réparations nécessaires pour éviter un effondrement de l’ouvrage et les autres accidents. Cette opération peut être réalisée régulièrement dans le cadre du processus d’entretien du patrimoine aquatique. Elle s’impose également après la réalisation de travaux spécifiques, pour vérifier si l’état de chaque infrastructure.

En plus de protéger ses équipes de scaphandriers et de prévenir les incidents sous l’eau, l’inspection par drone sous-marin permet de respecter les normes de sécurité en vigueur. Grâce aux caméras intégrés dans chaque drone, les opérateurs peuvent obtenir des images de haute qualité des lieux. Dans certaines situations, les caméras peuvent réaliser des vidéos pour détecter plus facilement les fissures et des défauts structurels des ouvrages. De plus, chaque drone dispose de son propre système d’éclairage innovant, composé de deux projecteurs puissants à LED de 2000 lumens.