Téhéran, une ville aux mille et une merveilles

Téhéran, une ville aux mille et une merveilles

 

Regorgeant de merveilleux endroits, l’Iran est un pays où les voyageurs profiteront des expéditions inédites durant un séjour en famille. Au cours d’un circuit en Iran, les touristes séjourneront dans la ville de Téhéran, la capitale de la contrée. Cette métropole, située au pied des monts Elbourz, a tant à offrir à ses visiteurs. En se baladant aux alentours de la commune, les routards apercevront la fameuse tour Azadi. Cet édifice, créé par l’architecte Hossein Amanat, se démarque par sa forme « Y » inversée ainsi que ses styles architecturaux sassanides et islamiques. Haut de 45 m, ce monument est rehaussé de plaques de marbre blanc d’Ispahan. Ce somptueux bâtiment a été inauguré le 16 octobre 1971 pour commémorer les 2 500e ans de l’Empire perse. Les globe-trotters y verront des fontaines et un musée qui expose, entre autres, une copie du cylindre de Cyrus. À noter que cette tour est l’un des symboles de Téhéran.

Le musée des Joyaux de la couronne et l’imposante tour Milad

Durant leur séjour à Téhéran, les vacanciers exploreront le musée des Joyaux de la couronne. Cet établissement abrite de somptueuses collections de joaillerie qui émerveilleront certainement les amateurs de pierres précieuses. Au cours de la visite du musée, les voyageurs verront un globe terrestre orné de rubis, d’émeraudes et de diamants. Ils y contempleront également la couronne impériale de la dynastie Pahlavi, décorée de diamants, d’émeraudes et de saphirs. Les touristes n’y manqueront pas non plus d’admirer le trône Naderi, l’épée de Nader Shah et le bouclier de Nader Shah. Mis à part cela, la découverte de la tour Milad est à ne pas rater pendant un circuit Iran. Haut de 435 m, ce monument est considéré comme la 6etour de télécommunication la plus haute de la planète. Il est constitué d’un hôtel cinq étoiles, d’un centre commercial et de restaurants.

Le palais du Golestân et le musée national d’Iran.

Au cours de leurs circuits en Iran, les touristes découvriront le palais du Golestân. Ce somptueux monument se trouve dans la citadelle royale d’Arg-e Soltanati. Il a été érigé sous le règne de la dynastie safafide (1502-1736). Cet édifice se démarque par son style d’architecture qui associe la technologie européenne du XVIIIe siècle et les arts persans traditionnels. Lors de la visite du palais, les vacanciers verront un bâtiment nommé « Emarat Badgir ». Ce dernier a été érigé durant l’époque de Fathali Shah. L’Emarat Badgir se distingue par sa chambre ornée de vitraux et de colonnes de plâtre en forme de spirale. Le sol de ce chef-d’œuvre est recouvert de carreaux de céramiques peints. Le palais du Golestân doit aussi sa renommée à sa magnifique combinaison de jardins et de bassins. En poursuivant leur chemin à Téhéran, les globe-trotters apercevront le musée national d’Iran. Ils y admireront divers objets qui marquent le paléolithique, le néolithique et l’âge du bronze. Cet établissement expose, entre autres, la sculpture d’un prince parthe et la statue de Darius Ier.